Bien que ne faisant pas partie de l’espace Schengen, les normes du traité s’appliquent pour Monaco, Saint-Marin et le Vatican. Et qui sait, peut êtres bientôt de l’Union Européenne. BERG Eugène, « La Russie à travers les livres », Géoéconomie n°43, p. 91-104, 2007, EUVE François, « La Russie et l’Europe », Etudes p.4-6, juin 2014, GRETH Karine, « Russie d’Europe », Outre-Terre n°27 P. 25-28, 2011. Question-Réponse | 04.12.2020 [Revue de presse] Covid-19 : face à l'aggravation de la pandémie, les pays européens durcissent les mesures contraignantes Alors que le Kominterm et la IIIe internationale sont créés en 1919, dans le but d’unir l’ensemble des partis communistes à l’Etat soviétique, ils sont dénoncés par le français Léon Blum comme une bolchévisation de la SFIO. Une grande partie de sa politique étrangère tente donc de la prémunir contre cette avancée, vécue comme une menace de l'Occident. ROYER Ludovic, « La Russie et la construction européenne », Hérodote, 3/2005 (no 118), p. 156-174. Mais l’U.R.S.S. On peut donc dire que la Turquie fait partie a l’Europe. En effet, dès leur indépendance, les démocraties populaires rompent clairement avec l’URSS et le socialisme, et le projet de confédération échoue dès fin juin 1991 face à l’hostilité des démocraties populaires et des Etats-Unis [4]. La politique eurasiatique se renforce avec le Ministre des Affaires étrangères russe Primakov (1996-1998) qui met l’accent sur les relations avec les PECO, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et l’Extrême-Orient. Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com. Or, il s’aperçoit vite que cela ne se fera pas sans capitaux et technologies occidentales. Le symbole de l’affirmation de l’identité européenne de la Russie est la construction de la ville de Saint Pétersbourg, en 1703, sur le modèle d’une ville européenne. Comme l'on peut le voir sur le diagramme, la plupart des Français (65%), plus de la moitié des Britanniques (52%) et 46% des Allemands ne considèrent pas la Russie comme faisant partie de l'Europe. Environ 75% des Russes vivent dans la partie européenne du pays avec de vastes espaces de Sibérie et l'Extrême-Orienttoujours sous-peuplés en raison du climat rigoureux. Celui-ci affirme le respect de valeurs communes dans son préambule et établit un cadre institutionnel et politique pour les échanges économiques et commerciaux, censés déboucher sur une zone de libre-échange. Le projet international d'étude de l'opinion publique Sputnik.Opinions a été lancé en janvier 2015, en partenariat avec les célèbres instituts Populus, Ifop et forsa. Paris : Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010. Les Russes sont un peuple indépendant très attachés à leur souveraineté. Cette limite est entrée dans l’imaginaire collectif depuis lors, mais le fait de savoir si la Russie est un Etat européen au sens géographique et culturel demeure problématique. Avez-vous un compte sur fr.sputniknews.com? Dominique Moïsi écrit dans Foreign Affairs en 2003 que la fin de la guerre froide marque une transition entre « un monde à deux Europe et un Occident » à un monde avec « une seule Europe et deux Occidents » [5]. ROUBINSKI, Youri. MITROFANOVA Anastasia, “La géopolitique dans la Russie contemporaine”, Hérodote n°146-147, p.183-192, 2012-2013, ORDZHONIKIDZE Maria, « La Russie et l’Occident, une enquête d’opinion », Géoéconomie n°43, pages 83 à 90, 2007, REY Marie-Pierre, Le dilemme russe. Pour les Européens, la Russie fait-elle partie de l’Europe? Léonid Brejnev (1964-1982), lui, ne croit plus en la supériorité intrinsèque de son modèle. Historiquement et culturellement - plutôt oui que non. BERG Eugène, « La Russie à travers les livres ». Elle se dote d’un territoire hors-norme s’étendant sur l’Europe centrale, par l’annexion de ses voisins (Pays baltes, Biélorussie, Ukraine, Moldavie) et par la satellisation des pays d’Europe de l’Est qu’elle a libéré. du 21-12-2011 13:49:30 sur les forums de jeuxvideo.com A- L’appartenance géographique La Russie appartient au continent européen. ), qui autorise  certains investissements capitalistes étrangers dans une économie socialiste. La Russie est dévastée par la Seconde Guerre mondiale, cependant celle-ci lui confère une puissance inédite. Cette politique s’accompagne d’une rhétorique pacifique et pan-européenne, afin d’écarter les États-Unis du continent. avec Staline. La Russie et l’Europe occidentale d’Ivan le Terrible à Boris Eltsine, Paris, Flammarion, 2002. Une ou deux Europes ?”. RIASANOVSKY Nicholas Valentine, A history of Russia, 4th ed., Oxford University Press, New York, 1984. com/ articles/59367/dominique-mo%C3%AFsi/reinventing-the-west. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données. Ainsi, si l’Europe est essentielle à la construction de l’identité russe, la place de la Russie influence également le processus de construction européenne au cours du XXème siècle. Ainsi, deux idéologies s’affrontent en Europe dès 1947, représentées par la Doctrine Truman et la Doctrine Jdanov, qui affirme la division du monde en deux camps. Vous pourrez revenir sur votre choix et retirer votre consentement en utilisant n’importe quel autre moyen indiqué dans la Politique de confidentialité. sur le plan européen l’unique rival. De plus, depuis l’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir en 1999, la Russie semble revendiquer de nouveau son identité à part entière. La politique étrangère de Poutine, contrairement à ce que croient les Occidentaux, n’est pas opportuniste, mais selon Thom « animée par une passion, la revanche » de l’humiliation subie depuis 1991. Disponible sur : . La superficie du pays est d'environ ROYER Ludovic, « La Russie et la construction européenne ». Il est persuadé de la supériorité du modèle socialiste, qui  supplantera nécessairement le monde capitaliste. En cliquant sur "Accepter et fermer", vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées dans les buts décrits ci-dessus. Le 21 novembre 2005, les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne, de la Fédération de Russie, de la Norvège et de l'Islande, ont décidé que la politique relative à la dimension septentrionale serait l'expression régionale, pour le nord de l'Europe, des quatre « espaces communs » qui ont été adoptés lors du Sommet UE-Russie du mois de mai 2005. Les Français âgés de plus de 35 ans considèrent davantage la Russie comme une partie de l'Europe que les jeunes (32% contre 21%). Bien que la majorité de la Russie soit située en Asie, 75% de sa population vit dans sa partie européenne. , les atlantistes souhaitent le retrait progressif de la Russie d’Asie centrale et des relations de bon voisinage avec l’Ukraine et les pays baltes, qui sont les débouchés de la Russie vers l’Europe, alors que les eurasistes considèrent que la Russie devrait tourner le dos au modèle occidental en créant autour d’elle un bloc continental comprenant l’Allemagne, l’Iran et la Chine, capable de défier les Etats-Unis, et défendent l’hégémonie russe en Asie centrale et dans le Caucase. Au XVIII. En effet, selon Françoise Thom, la priorité de Poutine est la restauration de l’hégémonie de Moscou sur ses anciens satellites, et d’y empêcher le développement d’institutions démocratiques afin de les couper de l’Europe en y pérennisant le sous-développement politique et économique. L’idée d’une révolution qui embraserait l’Europe s’éteint vite. Berg Eugène, « La Russie à travers les livres », Géoéconomie, 4/2007 (n° 43), p. 91-104. Et, de fait, les progrès de l’U.R.S.S. Fin 1988, Gorbatchev est même favorable à une adhésion commune au respect des libertés, des droits de l’homme et du pluralisme politique, dans un mouvement de “retour vers l’Europe”. La Russie et l’Europe occidentale d’Ivan le Terrible à Boris Eltsine, Thom Françoise, « La politique étrangère de la Russie », Commentaire, 3/2012 (Numéro 139), p. 725-734, Marie-Pierre, “Gorbatchev et la « Maison Commune Européenne », Une opportunité manquée ?”, in La Lettre de L’institut François Mitterrand, . Enfin, divers évènements tels que le bombardement de la Yougoslavie ou la nouvelle guerre de Tchétchénie menée par Poutine affectent les relations avec l’Occident. «L’Europe elle-même n’a pas de frontières établies», précise-t-il. La Russie s’engage aussi à harmoniser sa législation avec celle de la Communauté européenne en matière juridique, et la coopération est renforcée dans certains secteurs privilégiés comme les transports et l’énergie. Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans l'email qui a été envoyé à l'adresse indiquée à l'inscription. In: Revue économique, volume 51, n°2, 2000. pp. Pour eux, il est inconcevable de faire partie d’une structure supranationale telle que l’UE. Est-ce que cela modifie l'identité de cette Europe? L’européanité russe est ainsi affirmée à plusieurs reprises par les dirigeants russes et européens, à commencer par Mikhaïl Gorbatchev, le Secrétaire Général du PCUS (Parti communiste de l’URSS) de 1985 à 1991. Les personnes âgées de plus de 35 ans, ainsi que les personnes ayant un niveau d'éducation élevé, considèrent le plus souvent la Russie comme une partie de l'Europe. Dominique Moïsi écrit dans, en 2003 que la fin de la guerre froide marque une transition entre « un monde à deux Europe et un Occident » à un monde avec « une seule Europe et deux Occidents », Sous la présidence de Boris Eltsine (1991-1999), la question de savoir s’il faut tourner la politique étrangère de la Russie vers l’Occident ou chercher une « voie russe » et avoir une politique dans le monde musulman et vers les pays asiatiques oppose les « atlantistes » libéraux aux partisans des doctrines « eurasistes ». Celui-ci vise à l’ouverture des marchés européens à ces pays, en échange de l’adoption par ces derniers des normes européennes, et renforce le sentiment d’encerclement de la Russie en empiétant son « étranger proche ». Le sujet – le recouvrement du compte/ le déblocage de l'accès. Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l'UE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018. De même, dans un contexte de réaffirmation des tendances identitaires en Europe, certains se tournent vers la Russie chrétienne, alors même que la question religieuse était une source de divisions entre orthodoxes et catholiques. [1] Greth Karine, « Russie d’Europe », Outre-Terre, 1/2011 (n° 27), p. 25-28. Une petite partie de la Turquie fait partie de l’Europe. Commentaire document.getElementById("comment").setAttribute( "id", "abba0767de6fc1b34c35cb71a6e3460a" );document.getElementById("dcbb94a9e1").setAttribute( "id", "comment" ); Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire. La Suisse a son mot à dire concernant le rôle de la Russie sur le continent européen et ses relations avec … Céline Marangé. La Russie se définit comme un « Empire eurasien », glorifie son passé pré-chrétien tout en revendiquant son appartenance à une civilisation orthodoxe spécifique et se montre nostalgique de la grande puissance soviétique. La Russie est dévastée par la Seconde Guerre mondiale, cependant celle-ci lui confère une puissance inédite. En outre, la Russie se tourne davantage vers l’Europe dite centrale, dans le but d’accroître son influence dans les Balkans, en vertu d’une idéologie panslaviste qui ne cesse de progresser, et selon laquelle la Russie devrait secourir ses frères slaves sous les jougs ottoman et autrichien. Déposé en catimini ce lundi, un projet de loi fait craindre des dérives liberticides, Trois gendarmes tués, un quatrième blessé par un forcené dans le Puy-de-Dôme, Bras de fer au Conseil de sécurité de l’Onu: l’Allemagne contre la Chine et la Russie, Visé par une plainte de l’Ordre des médecins, Didier Raoult contre-attaque. Par conséquent, le sort des régimes socialistes dans les pays de l’Est est indissolublement lié à celui de l’Union soviétique. Le symbole de l’affirmation de l’identité européenne de la Russie est la construction de la ville de Saint Pétersbourg, en 1703, sur le modèle d’une ville européenne. Mais même lors des périodes d’isolation de la Russie et de discrimination de l’étranger comme sous les Romanov, la fascination pour la technique occidentale reste ancrée, l’Europe demeurant le symbole de la modernité. Les préoccupations de la Russie expliquent en partie les tensions avec l'Union européenne. Pour l’Europe de l’Est, l’invasion de la Crimée par la Russie a complètement brisé l’illusion de la « fin de l’histoire », que lors de la chute de l’Union Soviétique nous sommes entrés en quelque sorte dans une nouvelle époque magique où la guerre était une chose du passé. L’Europe s’indigne, Une raie de 150 kilos s’échoue sur une plage dans l’Hérault - photos, Une coiffeuse frappée au visage dans un salon au Luxembourg, son agresseur s’enfuit avec trois tirelires, Emmanuel Macron n’a plus aucun symptôme du Covid-19, selon l’Élysée, Un député algérien accuse le Premier ministre d’être en «campagne présidentielle anticipée» en l’absence du Président, «Que cache Macron?» Un projet de loi fait craindre que les non-vaccinés soient vus comme des «citoyens de seconde zone», Images choc d’une intervention policière en Belgique: un contrôle Covid tourne mal, Un état d’urgence sanitaire à vie? Le 31 décembre 1989, François Mitterrand, qui juge cette unité pan-européenne naturelle et légitime lance le projet d’une confédération européenne bâtie sur les accords d’Helsinki, qui devra réunir « tous les Etats appartenant à notre continent dans une organisation commune et permanente d’échanges, de paix et de sécurité » et accueillir les anciens pays communistes lorsque ces derniers se seront dotés d’un système politique représentatif. En effet, les Etats-Unis ont doublé leur production industrielle et représentent à eux seuls 45 % du PIB mondial. Cette limite est entrée dans l’imaginaire collectif depuis lors, mais le fait de savoir si la Russie est un Etat européen au sens géographique et culturel demeure problématique. A la tête de l’URSS, Joseph Staline (1928-1953) liquide les acquis de la N.E.P., et ferme son pays aux influences occidentales. Mentions légales. Cette étude est représentative de la population selon les critères du sexe, de l'âge et de la répartition géographique. De plus, depuis l’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir en 1999, la Russie semble revendiquer de nouveau son identité à part entière. Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / d'en débloquer l'accès, il en sera ainsi. La Russie, fait-elle partie de l’Europe ? ». Au centre de cette stratégie est d’abord le sort de l’Allemagne, ancien adversaire commun devenu l’enjeu principal des luttes d’influence entre Washington et Moscou. Pour une grande partie de la population russe, Poutine est l’homme qui a redonné sa fierté à la Russie. Pour une grande partie de la population russe, Poutine est l’homme qui a redonné sa fierté à la Russie. Dès l’automne 1992, Eltsine semble se rallier à l’idée d’une « voie russe » : « Nous ne menons nullement la Russie au capitalisme. Pour les Européens, la Russie fait-elle partie de l’Europe? Moïsi Dominique, « Reinventing the West », , novembre-décembre 2003, http:// www. Elle se dote d’un territoire hors-norme s’étendant sur l’Europe centrale, par l’annexion de ses voisins (Pays baltes, Biélorussie, Ukraine, Moldavie) et par la satellisation des pays d’Europe de l’Est qu’… je me suis toujours posé la question - Topic La russie fait partis de l'europe ? [2] Rey Marie-Pierre, Le dilemme russe. Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France, dénonce dans ses Mémoires une politique européenne et française qui isole son pays. 23 Mars 1948, le cartooniste britannique Leslie Gilbert Illingworth illustre la réticence de Moscou à l’idée de voir des pays d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est bénéficier de l’aide états-unienne du Plan Marshall. , selon Françoise Thom, la priorité de Poutine est la restauration de l’hégémonie de Moscou sur ses anciens satellites, et d’y empêcher le développement d’institutions démocratiques afin de les couper de l’Europe en y pérennisant le sous-développement politique et économique. Politiquement, force est de constater que la Russie n’est pas encore un pays européen. EUVE François, « La Russie et l’Europe ». DOI : 10.4000/books.editionsmsh.1778. [8] prête à la Russie un complexe de déclassement, et un syndrome post-impérial. Comme en Europe, la peur de la mondialisation et la nostalgie du passé provoque la montée en puissance des mouvements populistes et la perte de confiance dans les mouvements démocratiques. com/ articles/59367/dominique-mo%C3%AFsi/reinventing-the-west, [6] Thom Françoise, “La politique étrangère de la Russie”, Commentaire, 2012/3 (numéro 139), p.725-734, [7] http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/europe-russie/accord-partenariat-cooperation.shtml. La rupture majeure a lieu avec le Printemps de Prague (1968) :  les pays qui croyaient encore en la possibilité d’une coopération avec la Russie prennent conscience de la  nature autoritaire du régime, et la nouvelle communauté est un moyen d’émancipation de l’U.R.S.S. Au-delà des relations entre La Russie et l’Europe occidentale d’Ivan le Terrible à Boris Elstine (tel est le sous-titre), c’est finalement la question de l’identité russe qui est le fil directeur de l’ouvrage. Moscou tend à hésiter entre l’espoir de jouer l’Europe occidentale contre les États-Unis, et la peur qu’une Europe prospère et démocratique puisse devenir un pôle d’attraction pour ses satellites de l’Est européen. Thom Françoise, “La politique étrangère de la Russie”. De même, dans un contexte de réaffirmation des tendances identitaires en Europe, certains se tournent vers la Russie chrétienne, alors même que la question religieuse était une source de divisions entre orthodoxes et catholiques. Toutefois, la Russie continue de nouer des relations bilatérales privilégiées avec les pays européens, notamment l’Allemagne et la France. “La Russie/URSS et l’Europe après 1945”. Si les Etats-Unis parviennent à s’imposer en Europe occidentale par leur aide économique via le Plan Marshall, l’U.R.S.S, quant à elle, procède à une soviétisation progressive des pays de l’Europe centrale et orientale. (Source : CVCE). Selon lui, la guerre avec le bloc de l’Ouest capitaliste est inévitable. Mais même lors des périodes d’isolation de la Russie et de discrimination de l’étranger comme sous les Romanov, la fascination pour la technique occidentale reste ancrée, l’Europe demeurant le symbole de la modernité. Disponible en ligne : http://www.mitterrand.org/gorbatchev-et-la-maison-commune.html. Dès l’apparition de la Rus’ de Kiev en 862, la question des deux identités de la Russie se pose, donnant lieu à ce que, [2]. Entre fascination et révulsion, l’identité et la puissance russes se sont donc construites par rapport à l’Europe occidentale. Trente ans après la fin de la guerre froide, le fossé entre la Russie et l’Occident n’a jamais été aussi grand. Aujourd’hui, selon Eugène Berg, les thèmes nationalistes ont repris un rôle central dans le champ politique. Et, de fait, les progrès de l’U.R.S.S. La Russie, alliée des grandes puissances européennes pendant la Première guerre mondiale , connaît en février et octobre 1917 deux révolutions qui déclenchent une vague révolutionnaire en Europe. Nommée “Grande Guerre Patriotique” en U.R.S.S., c’est avant tout l’unité du peuple russe, face à l’impérialisme qui est mis en avant. Mais certains pourront contester cependant que, étant si grand et à cheval entre deux continents, l'Europe et l'Asie, la Russie ne fait pas entièrement partie de l'Europe. siècle, Catherine II élargit cette occidentalisation, qui ne se réduit plus à la sphère technique, faisant de la Russie une puissance à part entière du Concert européen. En février 2014, la crise de Crimée débute, suite à l’occupation de la péninsule de Crimée par des troupes pro-russes et à des mouvements de troupes de l’armée russe près de la frontière ukrainienne. Pour ce faire une idée de ce que représente le territoire russe, il existe une donnée très révélatrice : un neuvième du territoire de terre ferme de la planète est occupé par la Russie. En cliquant sur "Publier", vous acceptez que les données personnelles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter les contenus publiés sur notre site à partir de votre compte. considèrent la Russie comme une « forteresse assiégée » face aux élargissement successifs de l’OTAN et l’UE, notamment lors l’ouverture des discussions d’adhésions avec l’Ukraine et la Géorgie en 2008. Le blocage, dans ce cas, est définitif. Source [modifier | modifier le wikicode] Composition des régions macrogéographiques (continentales) (28 août 2007). Selon Eugène Berg [9], la Russie est donc ancrée dans l’Europe, en ce qu’elle « vit au diapason des pays européens». Cela explique la brutalité avec laquelle celle-ci écrase toute tentative de déviation idéologique ou de dissidence diplomatique, allant jusqu’à l’utilisation de la force armée en RDA (1953), en Hongrie (1956) ou en Tchécoslovaquie (1968). Celui-ci n’hésite pas à appeler à la xénophobie anti-occidentale, comme lors de sa campagne électorale en hiver 2011-2012. , les thèmes nationalistes ont repris un rôle central dans le champ politique. La Turquie fait désormais partie de la géographie de l'Union européenne. Il est persuadé de la supériorité du modèle socialiste, qui  supplantera nécessairement le monde capitaliste. Celui-ci n’hésite pas à appeler à la xénophobie anti-occidentale, comme lors de sa campagne électorale en hiver 2011-2012. Sinon, la Russie est clairement la ramification la plus orientale de l'arbre mère européen. Le dilemme russe. Voici une question délicate, étant donné que la majorité de son territoire est situé en Asie alors que la majorité de sa population habite sa partie européenne. Bien que la majorité de la Russie soit située en Asie, 75% de sa population vit dans sa partie européenne. Au XVIIIe siècle, le géographe officiel de Pierre le Grand, Vassili Tatichtchev, définit le massif et le fleuve Oural comme la limite de l’Europe, dans l’unique but de faire de Moscou une ville européenne : jusque là, les Européens la plaçaient en Asie. ROUBINSKI, Youri. Virus mutant britannique: scénario catastrophe ou emballement international? «La Géorgie fait partie de l’Europe» Caucase. « eurasiatique » de la politique russe débouche sur la signature à Shanghai, le 26 avril 1996, d’un traité de sécurité régionale avec la Chine, le Kazakhstan, le Tadjikistan et le Kirghizstan : le « Groupe de Shanghai ». Enfin, sur le plan intérieur, les oppositions politiques sont croissantes, alors que le fossé entre une société entrée dans l’ère capitaliste et l’archaïsme d’un modèle politique refusant toute Constitution et toute avancée vers le parlementarisme se creuse. Organisation des Nations unies. L’économie de l’Europe est ruinée, sa population souffre de privations considérables et cherche à s’en sortir, tandis que les partis communistes, auréolés de la victoire soviétique, sont au faîte de leur influence. MARANGÉ Céline, « La Russie et l’Europe ». En effet, dès leur indépendance, les démocraties populaires rompent clairement avec l’URSS et le socialisme, et le projet de confédération échoue dès fin juin 1991 face à l’hostilité des démocraties populaires et des Etats-Unis [, L’effondrement en 1991 à la fois de l’URSS et du régime communiste dans les États indépendants et dans la Fédération de Russie ouvre un nouveau chapitre des rapports entre cette dernière et l’Europe. En effet, les deux entités partagent des points communs et leurs échanges réciproques, au niveau intellectuel, politique, économique ou encore technique, ont participé de leur construction. Pour autant, d'un autre côté, l'Union européenne persiste dans sa politique de sanctions antirusses. La guerre en Ukraine représente le paroxysme de cette opposition. pays de l'est de l'Europe. Le territoire russe à l'est de l'Oural se trouve en Asie. De manière paradoxale, le nationalisme russe semble confirmer la participation de la Russie à la vie européenne, caractérisée par des crispations identitaires. Iliya Pitalev, © L'utilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale. L’appartenance européenne de la Russie est revendiquée, d’où la « déclaration commune » de juin 1988 qui établit des relations officielles entre la Communauté économique européenne (CEE) et le Comecon. Cette politique s’accompagne d’une rhétorique pacifique et pan-européenne, afin d’écarter les États-Unis du continent. BATOU Jean. La signature des accords pacifiques et démocratiques d’Helsinki en 1975, s’ils sont un succès diplomatique (reconnaissance des frontières issues de la Seconde Guerre mondiale, adoption du principe de non-ingérence), sont une arme à double tranchant pour le pouvoir, tant l’opposition réprimée s’en réclame. Entre fascination et révulsion, l’identité et la puissance russes se sont donc construites par rapport à. l’Europe occidentale. Sputnik .